Trains de nuit : les résultats d’une enquête de la FNAUT auprès des voyageurs

La FNAUT a mené une enquête afin de déterminer les besoins des voyageurs en termes de trains de nuit. En voici, sous l’image, la synthèse :

Communiqué de presse de la FNAUT du 9.07.2020 : Trains de nuit

https://codef.fr/wp-content/uploads/2020/07/200709rqtn.pdf

Réouverture de la boutique Hubiz en gare de Redon

Vous trouverez ci-dessous le courriel de réponse du 22 juillet 2020 de M. Emmanuel CLOCHET, Directeur territorial SNCF Centre Ouest Gares & Connexions, au message qui lui avait été adressé par le CODEF le 17 juillet au sujet de la réouverture de la boutique de restauration rapide et de vente de journaux HUBIZ du PEM de Redon ainsi que de l’accès au Wi-Fi gratuit dans ladite gare :

RE: Réouverture de la boutique HUBIZ de la gare de REDON

  • mercredi 22 Juillet, 15:06

Monsieur,

Je fais suite à votre mail au sujet de la boutique Hubiz en gare de Redon.

Comme vous le soulignez, nous avons connu 4 mois difficiles du fait du confinement et notre économie se remet en marche en cherchant à retrouver un équilibre. C’est le cas des commerces en général et des commerces en gare en particulier. Comme vous l’avez lu dans la presse, Gares&Connexions a suspendu les loyers durant la période du confinement pour éviter de trop nombreuses faillites de commerces en gare. Cependant cela ne suffit pas à effacer 4 mois d’activités commerciales perturbées. Aujourd’hui, échelonner les dates de réouverture des commerces qui appartiennent au même ensemble, permet d’optimiser les recettes tout en maîtrisant les charges. Ainsi, il est possible de retrouver un certain équilibre qui limite les risques de fermeture définitive. La réouverture des points de vente se fait au fur et à mesure, en fonction du dynamisme constaté dans les magasins qui ont déjà rouverts. Actuellement s’il n’y a pas de date fixée pour la réouverture de la boutique Hubiz de Redon, la boutique n’est à priori pas en risque de fermeture définitive.

Concernant le WIFI, c’est effectivement un investissement qui est programmé. Nous avons malheureusement été confronté à la défaillance du prestataire en charge de son installation et l’appel d’offre est en cours pour trouver un nouveau prestataire. Je vous confirme bien que Redon fait partie des gares qu’il est prévu d’équiper, conformément à la demande du Conseil régional de Bretagne.

Restant à votre disposition, je vous remercie de l’attention que vous portez à la gare de Redon et vous souhaite un très bel été,

Communiqué de la FNAUT : Pollution de l’air urbain, il est temps d’employer les grands moyens !

Dans un communiqué de presse du 13 juillet 2020, la FNAUT estime, face à la pollution de l’air urbain, qu’il est temps de s’inspirer de solutions qui ont fait leurs preuves à l’étranger, à savoir le renforcement des transports publics et l’instauration d’un péage urbain (cliquez sur les documents figurant sous la photo) :

https://mcusercontent.com/bd6b4c2fd8f5c3d84590a2e62/files/e2965418-49ef-4507-baf1-55c8d888cecf/200713pugm.pdf

Les liaisons TGV garanties jusqu’en 2027 pour la Basse-Bretagne

Vous trouverez ci-dessous un article du journal Ouest France des 11 et 12 juillet 2020.

Il en ressort que “le conseil régional a obtenu de la SNCF que le trafic des TGV au-delà de Rennes, vers l’ouest de la Bretagne, soit maintenu jusqu’en 2027 dans sa configuration actuelle. Qu’il s’agisse du nombre de TGV quotidiens, entre Quimper, Brest, et Rennes, ou des arrêts des TGV dans les villes moyennes”.

https://codef.fr/wp-content/uploads/2020/07/liaisons-tgv-basse-bretagne.pdf

Jeunes : la France en illimité pour 29 € cet été

Vous trouverez ci-dessous un article publié dans le journal les Dernières Nouvelles d’Alsace du 1er juillet 2020 (transmission FNAUT du même jour) :

La SNCF et les Régions ont lancé un plan de relance des TER qui sont remplis à moins d’un tiers de la normale. Ils ont déjà vendu plus de 4 000 Pass jeune TER avec lequel les 12 -25 ans peuvent aller partout en France pour 29 € par mois cet été. A condition de ne pas être pressés.

La SNCF et les Régions mettent le paquet cet été pour relancer la fréquentation des TER (Trains express régionaux) qui circulent à nouveau quasiment à la normale mais avec moins d’un tiers du nombre habituel de voyageurs.

L’opération de reconquête estivale cible en particulier les jeunes de 12 à 25 ans. Ils vont pouvoir voyager en illimité dans toute la France en juillet et août. Le Pass jeune TER de France vendu 29 € pour un mois donne accès aux trains et autocars régionaux sur l’ensemble du territoire national, à l’exception des Transiliens en Île de France. Les jeunes peuvent même emprunter les TER qui desservent la capitale, comme le Paris-Mulhouse, le Paris-Lyon ou le Paris-Pontorson, la gare normande du Mont-Saint-Michel. Plus de 4 000 Pass ont déjà été vendus (exclusivement sur Internet) et la SNCF espère en écouler au moins 10 000 pendant l’été.

Les TER permettent aussi de voyager sur de longues distances, à condition de ne pas être pressé. Le « slow train » est même devenu une nouvelle façon de se déplacer. Un livre au titre éponyme publié en 2019 chez Arthaud fait l’éloge « des petites lignes ferroviaires pour découvrir la France loin des autoroutes aseptisées et de la cadence infernale du TGV ».

Strasbourg-Perpignan en 13 heures

Il est possible par exemple d’aller en TER de Strasbourg à Perpignan en 13 heures, mais avec quatre changements à Mulhouse, Belfort, Lyon et Avignon. Ces itinéraires en TER sont quasiment impossibles à dénicher sur les moteurs de recherche de la SNCF, qui privilégient les TGV, mais faciles à trouver sur le site des chemins de fer suisses ( sbb.ch/fr/) en faisant une recherche élargie.

Pour inciter les vacanciers à prendre le train plutôt que leur voiture cet été, la SNCF et les Régions ont aussi décidé d’étendre les voyages illimités en TER dans toute la France aux abonnés annuels TER et aux abonnés TGV Max.

L’opération de relance des TER propose également deux millions de billets à moins de 10 euros et des Pass à petit prix valables un ou plusieurs jours dans certaines régions pour tous les autres voyageurs.

« L’idée, c’est de donner l’envie de découvrir la France autrement », explique-t-on à la SNCF qui cherche aussi à conquérir une nouvelle clientèle, en espérant qu’elle restera fidèle au train après l’été”.

Communiqué – La FNAUT propose 10 mesures réalistes dans le secteur des transports pour limiter le réchauffement climatique

Voici, sous forme de lien et de vignette, le communiqué de presse du 25 juin 2020 par lequel la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports) propose 10 mesures réalistes dans le secteur des transports pour limiter le réchauffement climatique :

https://codef.fr/wp-content/uploads/2020/06/200625mrst.pdf