Dernier rapport du Conseil d’Orientation des Infrastructures 

Au cas où cela vous aurait échappé, je vous signale la parution en mars dernier du rapport du Conseil d’Orientation des Infrastructures intitulé  » Bilan et perspectives des investissements pour les transports et mobilités ». 

Ce copieux rapport est assorti d’une annexe non moins copieuse (330 pages) qui comporte de très nombreuses informations susceptibles d’éclairer nos actions. Entre autres :

– Transports et pôles d’échanges multimodaux hors Ile-de France (pp 38-43),
– Renouvellement du réseau ferroviaire structurant (pp 61-72°),
– Modernisation du réseau ferroviaire structurant / ERTMS (pp 73-81),
– Accessibilité PMR (pp 85-89),
– Desserte fie du territoire (pp 115 -116),
– Réseaux Express Métropolitains (pp 117-127),
– Résumé des attentes exprimées lors des rencontres territoriales (pp 187-311),

Ces documents sont téléchargeables à partir du site du COI  
http://www.ecologie.gouv.fr/conseil-dorientation-des-infrastructures-coi

Communiqué de la Coordination ferroviaire bretonne concernant la nouvelle grille horaire

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse, adressé par la Coordination ferroviaire bretonne (COFERBZH) le 16 décembre 2022 aux journalistes ainsi qu’aux élus bretons, concernant les nouveaux horaires SNCF en vigueur depuis le 11 décembre en Région Bretagne : 

CP COFERBZH-nouveaux horaires SNCF

Projet de RER entre Redon et Quimperlé

Vous trouverez ci-dessous le courriel adressé par le CODEF le 1er décembre 2022 au Président de Redon Agglomération ainsi qu’au Conseiller communautaire Délégué aux mobilités alternatives :

Monsieur le Président, Monsieur le Conseiller Délégué,

Au lendemain de notre rencontre avec M. Franck PICHOT, conseiller communautaire délégué aux mobilités, le Chef de l’État a lancé une proposition forte concernant la mobilité ferroviaire avec une proposition de réalisation de RER dans une dizaine de métropoles régionales.

Cette annonce a déclenché un important débat sur la nécessité d’une accélération des moyens de transports ferroviaires cadencés.

Vous avez pu lire les réactions dans la presse nationale et régionale des présidents de régions, des présidents de départements, des maires et présidents de métropoles, des fédérations d’usagers qui montrent l’urgence de cet enjeu.

Comme nous l’avons redit à M. Franck PICHOT vendredi dernier, la gare de Redon est une plate-forme d’échanges unique en Bretagne puisqu’outre le fait qu’elle soit idéalement située sur la ligne TGV principale reliant Paris à Rennes puis Quimper, elle permet également la connexion de la Bretagne Sud avec les Pays de la Loire (Nantes) et au-delà, vers le littoral atlantique et le Sud-Ouest (Bordeaux, Toulouse) mais aussi vers la vallée de la Loire (Angers, Tours).

Nous avons répété notre insatisfaction dans le portage politique de cet atout majeur du Territoire de Redon.

Aussi, nous estimons que notre territoire doit maintenant s’emparer de cette proposition présidentielle pour défendre les gares non situées dans les métropoles et renforcer ses liaisons TGV mais aussi TER et Intercités.

A cet égard, le président du conseil départemental du Morbihan a fait une proposition novatrice pour relier les gares entre Redon et Quimperlé. A lire la presse, le travail de présentation et de demande de mise en place de ce projet de réseau métropolitain semble avoir été mené jusqu’à présent entre le président du conseil départemental 56 et les présidents de Lorient Agglomération, d’Auray Quiberon Terre Atlantique et de Golfe du Morbihan Vannes Agglomération.

Il nous semble donc fondamental que vous vous empariez de ce débat national et régional pour porter à votre tour, en liaison avec les collectivités territoriales précitées, la voix de la gare de Redon et pour prendre à bras- le-corps cet enjeu ferroviaire qui devient de plus en plus un « atout » déterminant dans le développement d’un territoire.

Bien entendu, ce maillage du territoire « métropolitain » entre Redon et Quimperlé doit continuer à se doubler d’un maillage du territoire national, renouvelant la desserte de villes moyennes – comme Redon,- par le TGV ou les trains Intercités.

Nous restons évidemment disponibles pour apporter notre expertise si vous le souhaitez.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, Monsieur le Conseiller Délégué, à l’assurance de nos sentiments distingués.


Pour le CODEF
Comité de Défense et de Promotion de la Desserte ferroviaire de Redon et du Pays de Redon

Jean-Luc LE BARON
Président

RER métropolitains, enfin une politique semble se dessiner… Communiqué FNAUT du 28 novembre 2022

Vous trouverez ci-dessous – en cliquant sur le lien ou la vignette – le communiqué de presse de la FNAUT du 28.11.2022 faisant suite à l’annonce du Président de la République de dimanche dernier concernant son souhait de voir se réaliser une dizaine de projets de RER métropolitains : 

https://mcusercontent.com/bd6b4c2fd8f5c3d84590a2e62/files/98d32ab5-ce4b-0c06-ba9d-89d7f6543c79/Communique_de_presse_28_novembre_RER_me_tropolitains_v2.pdf CP FNAUT RER de province

 

 

 

Réponses de la Région Pays de la Loire aux questions posées par le CODEF lors du Comité de lignes « Portes de Bretagne » du 10 novembre 2022 à Blain (44130)

Vous trouverez ci-après les réponses détaillées apportées par la Région Pays de la Loire aux questions posées par le CODEF à l’occasion de ce Comité de lignes :

« 2. [CODEF1] L.2 – Souhaite que soit mieux prise en compte l’amélioration nécessaire des liaisons ferroviaires Nantes-Redon-Bretagne Sud-Quimper (et Brest). En ce sens, la création par la Région Pays de la Loire de services supplémentaires, en liaison avec la Région Bretagne, est-elle à l’étude ?

R : Région – Les deux Régions sont en réflexion pour développer l’offre entre les deux territoires. Les deux Vice-Présidents en charge des transports doivent d’ailleurs se rencontrer prochainement pour échanger sur le sujet.

3. [CODEF] L.2 – Souligne également la pertinence (y compris au plan des coûts financiers globaux) d’utiliser les correspondances, et donc la fonction de carrefour ferroviaire de la gare de Redon, pour démultiplier les liaisons Rennes-Quimper et Nantes-Quimper. Ainsi, une liaison Nantes-Redon permet, par correspondance, de réaliser un Nantes-Quimper supplémentaire.

R : Région – Effectivement, les services ferroviaires sont construits de telle manière qu’ils permettent avec une correspondance à Redon, de 12 ou 15 minutes, de relier Nantes et le Sud Bretagne. Pour que ces correspondances soient possibles, il faut que les deux Régions mettent en place des trains à des horaires adaptés. Si un grand nombre de correspondances est prévu, elles ne sont pas possibles toutes les heures en raison de multiples facteurs : contraintes techniques et financières, intérêt commercial de tel ou tel horaire, etc.

4. [CODEF] L.2 – Renouvelle sa demande de mise en place de quelques trains de maillage interrégional Rennes-Nantes s’arrêtant au minimum à Redon et Savenay, pour – s’agissant de cette dernière gare -, permettre des correspondances avec Saint-Nazaire et son bassin ainsi qu’avec la presqu’île guérandaise. Ceci afin de mieux compléter en nombre de voyageurs ces trains Rennes-Nantes surtout si l’on sait que
certains TER directs Rennes-Nantes, qui ne s’arrêtant donc pas en gare de Redon, sont parfois vides aux heures de pointe comme l’a montré un article du journal Ouest-France du 25 novembre 2021.

R : Région – Les comptages de la Région montrent des trains qui sont, au minimum, occupés par une trentaine de voyageurs. En heures de pointe, il s’agit plutôt d’une centaine de personnes.
Il n’est pour l’instant pas prévu d’ajouter des arrêts sur les missions Nantes – Rennes directes. Par contre, dans le cadre du projet LNOBPL (Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire), une réflexion est en cours sur une mission Saint-Nazaire – Redon – Rennes ».

Communiqué de Presse de la FNAUT du 21 novembre 2022 – Augmentations tarifaires SNCF : mesures pénalisantes, offre insuffisante

Vous trouverez ci-dessous – en cliquant sur le lien ou la vignette – le communiqué de presse du 21.11.2022 par lequel la FNAUT réagit à l’augmentation tarifaire nationale annoncée par la SNCF pour 2023 : 

CP_FNAUT_21_11_22_augmentations_tarifaires_SNCF