Projet de RER entre Redon et Quimperlé

Vous trouverez ci-dessous le courriel adressé par le CODEF le 1er décembre 2022 au Président de Redon Agglomération ainsi qu’au Conseiller communautaire Délégué aux mobilités alternatives :

Monsieur le Président, Monsieur le Conseiller Délégué,

Au lendemain de notre rencontre avec M. Franck PICHOT, conseiller communautaire délégué aux mobilités, le Chef de l’État a lancé une proposition forte concernant la mobilité ferroviaire avec une proposition de réalisation de RER dans une dizaine de métropoles régionales.

Cette annonce a déclenché un important débat sur la nécessité d’une accélération des moyens de transports ferroviaires cadencés.

Vous avez pu lire les réactions dans la presse nationale et régionale des présidents de régions, des présidents de départements, des maires et présidents de métropoles, des fédérations d’usagers qui montrent l’urgence de cet enjeu.

Comme nous l’avons redit à M. Franck PICHOT vendredi dernier, la gare de Redon est une plate-forme d’échanges unique en Bretagne puisqu’outre le fait qu’elle soit idéalement située sur la ligne TGV principale reliant Paris à Rennes puis Quimper, elle permet également la connexion de la Bretagne Sud avec les Pays de la Loire (Nantes) et au-delà, vers le littoral atlantique et le Sud-Ouest (Bordeaux, Toulouse) mais aussi vers la vallée de la Loire (Angers, Tours).

Nous avons répété notre insatisfaction dans le portage politique de cet atout majeur du Territoire de Redon.

Aussi, nous estimons que notre territoire doit maintenant s’emparer de cette proposition présidentielle pour défendre les gares non situées dans les métropoles et renforcer ses liaisons TGV mais aussi TER et Intercités.

A cet égard, le président du conseil départemental du Morbihan a fait une proposition novatrice pour relier les gares entre Redon et Quimperlé. A lire la presse, le travail de présentation et de demande de mise en place de ce projet de réseau métropolitain semble avoir été mené jusqu’à présent entre le président du conseil départemental 56 et les présidents de Lorient Agglomération, d’Auray Quiberon Terre Atlantique et de Golfe du Morbihan Vannes Agglomération.

Il nous semble donc fondamental que vous vous empariez de ce débat national et régional pour porter à votre tour, en liaison avec les collectivités territoriales précitées, la voix de la gare de Redon et pour prendre à bras- le-corps cet enjeu ferroviaire qui devient de plus en plus un « atout » déterminant dans le développement d’un territoire.

Bien entendu, ce maillage du territoire « métropolitain » entre Redon et Quimperlé doit continuer à se doubler d’un maillage du territoire national, renouvelant la desserte de villes moyennes – comme Redon,- par le TGV ou les trains Intercités.

Nous restons évidemment disponibles pour apporter notre expertise si vous le souhaitez.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, Monsieur le Conseiller Délégué, à l’assurance de nos sentiments distingués.


Pour le CODEF
Comité de Défense et de Promotion de la Desserte ferroviaire de Redon et du Pays de Redon

Jean-Luc LE BARON
Président

Laisser un commentaire