Réunion du 24 août 2022 entre le CODEF et la SNCF (suite) : besoins en horaires

Voici, en complément du compte-rendu de ce jour de la réunion du 24 août 2022 entre les représentants du CODEF et ceux de la SNCF (rubrique ACTUALITES du site), la synthèse plus spécifique des creux de desserte et besoins en horaires exprimés par le CODEF à ses interlocuteurs de la Direction Régionale de Bretagne de la SNCF lors de cette rencontre  :

–  ligne Redon-Rennes : suroccupation du TER de 7h20 au départ de Redon (une seule rame sauf le lundi) : selon les remontées du terrain, la situation reste inchangée depuis la réponse de la SNCF du 6.05.2022 aux mails du CODEF des 27.04.2022 et 6.05.2022 : une solution a-t-elle été proposée par la SNCF à la Région Bretagne et si oui, laquelle ?
Réponse en séance de la SNCF : suite à l’interpellation du CODEF au printemps, une surveillance du nombre de voyageurs montés à bord de ce TER est effectuée depuis, de manière très régulière par la SNCF. La Directrice Régionale indique qu’au vu des informations qui lui sont remontées à ce sujet et meme si ladite rame qui part de Quimper est bien garnie, on n’est pas pour autant autant dans une situation de suroccupation à proprement parler. Toutefois, si la situation (générée par des difficultés de stationnement des trains en gare de Quimper en raison des travaux liés à la mise en service future du PEM de Quimper) se dégradait, une solution serait proposée par la SNCF, qui, en l’état, ne souhaite pas pénaliser les voyageurs se rendant à Nantes

– ligne Redon-Vannes : proposition d’avancer d’1/4 d’heure le départ du TER vers Vannes fixé pour l’instant à 8h25 au départ de la gare de Redon.

La SNCF a pris bonne note de cette demande et va l’examiner

– ligne Redon-Rennes : demande (renouvelée) de mise en place d’un train entre Rennes et Redon le soir entre celui de 18h41 et celui de 19h41

(proposition du CODEF de septembre 2019 demeurée sans réponse malgré une réunion à Rennes en 2019 avec la Région et la SNCF, un courrier adressé en conséquence à la Région Bretagne le 24 octobre 2019 et une nouvelle demande lors du Comité de lignes dématérialisé Brocéliande-Vilaine-Golfe du Morbihan d’avril 2021)

La SNCF a pris bonne note de cette demande 

–  ligne Redon-Vannes : demande de mise en place d’un train entre Vannes et Redon le soir entre celui de 18h04 et celui de 19h07

(proposition du CODEF de septembre 2019 demeurée sans réponse malgré une réunion à Rennes en 2019 avec la Région et la SNCF, un courrier adressé en conséquence à la Région Bretagne le 24 octobre 2019 et une nouvelle demande lors du Comité de lignes dématérialisé Brocéliande-Vilaine-Golfe du Morbihan d’avril 2021)

La SNCF a pris bonne note de cette demande 

– ligne Rennes-Redon : demande de mise en place d’un train entre Rennes et Redon l’après-midi pour les voyageurs occasionnels afin de combler un « trou  » très important de desserte.
En effet, aucun train ne circule de Rennes vers Redon entre 12h41 et 16h41, soit pendant 4 heures, ce qui pénalise le recours au train

La SNCF a pris bonne note de cette demande 

– Compétence SNCF Voyages : le TGV au départ de la gare de Quimper à 5h16, arrivée à Rennes à 7h35 (horaire très attractif) ne s’arrête en gare de Redon que durant les mois de juillet et août.
Pourquoi s’arrête-t-il dans les gares intermédiaires entre Quimper et Redon toute l’année sauf dans celle de Redon (à l’exception des mois d’été où là, il s’arrête bien en gare de Redon) ?
Sujet évoqué également en septembre 2019 lors d’une réunion à Rennes avec la Région Bretagne et la SNCF, formalisé dans un courrier adressé à la Région le 24 octobre 2019, et réexposé lors du Comité de lignes dématérialisé Brocéliande-Vilaine-Golfe du Morbihan d’avril 2021 : toujours pas le moindre début de réponse

Les représentants de la Direction Régionale de la SNCF ont pris bonne note de cette demande et vont examiner les raisons de l’absence de halte en gare de Redon, hors juillet et août, pour ce TGV 


– ligne Redon-Vannes : pas de TER avant 9h23 au départ de la gare de Redon le samedi matin durant les mois de juillet et août pour se rendre à Vannes. Cette absence d’horaire matinal pénalise les travailleurs du samedi

La SNCF a pris bonne note de cette demande 


– Enfin, nous avons appris incidemment que la Région Bretagne a lancé une étude prospective sur tout le territoire régional afin de proposer à court, moyen et long terme une évolution de l’offre de transports TER. Serait-il possible de connaître comment et auprès de qui cette étude est menée sur le plan régional ? Est-ce que les associations et collectifs d’usagers du train ne pourraient pas, sous une forme ou une autre, être intégrés dans ce qui est dénommé « ateliers conjoints » ?
Réponse de la SNCF : après un temps d’hésitation, il nous a été indiqué que très vraisemblablement, l’étude en question devait être celle commandée par la Région Bretagne à un cabinet de conseil privé et qui porte sur le fait de déterminer vers quel type de lieux d’habitation se dirigera l’afflux de population prévu en Bretagne dans le futur et, par répercussion, quel type d’habitat en découlera : habitat densifié au profit des seules métropoles et grandes agglomérations (Rennes, Brest, Vannes, Lorient,…) ou bien maillage territorial plus fin suite à l’installation de ces personnes dans les villes moyennes ou à la campagne. Plusieurs scénarios auraient été proposés par cette étude

 

 

Laisser un commentaire