SNCF Connect : le transport conventionné devant le fait accompli ?

Vous trouverez ci-après la reproduction d’un article du Mobitelex 364 de la revue Mobilettre intitulé : « SNCF Connect : le transport conventionné devant le fait accompli ? » (transmission FNAUT du 26 janvier 2022) :

« La croissance très rapide de l’achat digital des titres de transport accroît le pouvoir des applis. Les autorités organisatrices peuvent gagner en visibilité de leurs offres, mais y perdre aussi quelques plumes« .

Un des participants raconte la rencontre de l’automne, mi-admiratif mi-dépité. Devant les VP transports des régions, Jean-Pierre Farandou vante avec énergie les bénéfices du futur SNCF Connect, au-delà de sa simplicité et de son efficacité. «Elle est œcuménique, et en plus elle rendra visibles vos offres routières», explique-t-il. Seuls quelques-uns, affranchis par des conseillers vigilants, comprendront qu’il faut regarder par-delà ces promesses. Quid de la propriété des données, de la souplesse de l’outil et des algorithmes ?

Quimper-Bordeaux : l’algorithme SNCF propose de longs parcours chers en TGV via Paris, plutôt qu’un mix de transport conventionné le long de la façade Atlantique

Prenons un exemple. Quimper-Bordeaux le 4 février. SNCF Connect propose une multitude de solutions TGV Quimper-Paris-Paris-Bordeaux, et, perdue au milieu d’elles, à 8h37, une combinaison TER-Intercités avec correspondance à Nantes, moitié moins chère. Une deuxième de même nature, en milieu de journée, n’apparaît même pas – parce que la correspondance est un peu supérieure à une heure ? De longs parcours en TGV via Paris, plus chers, plutôt qu’un mix de transport conventionné le long de la belle façade Atlantique : ainsi fonctionne l’algorithme SNCF Connect. Sur le site de la DB, le premier choix proposé est le mix TER/Intercités de 8h37…

Mobilettre cherche la petite bête ? En voilà une deuxième… Sur SNCF Connect, un trajet Creil-Lille en début de matinée est inaccessible en TER. Seul le trajet Creil-Paris en TER (départ 7h59) puis Paris-Lille en TGV (arrivée 9h48) est proposé, à 54,60 €. Alors qu’une rapide consultation des horaires TER indique un TER Creil-Amiens à 7h58 puis un Amiens-Lille en correspondance, arrivée 10h07 à Lille, soit seulement 19 minutes de plus, et au moins 20 euros d’économie (sans les réductions) ! Est-ce bien normal ?

Trop d’origines-destinations sont traitées en dépit du bon sens, et au désavantage de voyageurs et d’autorités organisatrices qui aimeraient bien que les trajets complexes soient mieux traités par la plate-forme SNCF unique – à savoir, que les combinaisons de trains ne soient pas autant en faveur du TGV.

Autre crainte, que la centralisation de la gestion de la plate-forme ne facilite pas la visibilité des offres tarifaires de chaque région, à l’occasion d’un festival local ou d’une compétition sportive. «Nous garantissons que nous continuerons à co-construire SNCF Connect avec les usagers et les autorités organisatrices», nous ont répondu Anne Pruvot, directrice générale de SNCF Connect & Tech, et Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, ce mardi lors de la présentation de SNCF Connect. A confirmer dans les faits, et par les exemples ».

Laisser un commentaire