Questions posées par le CODEF à l’occasion du Comité de lignes dématérialisé Brocéliande-Vilaine-Golfe du Morbihan

Voici les questions posées par le CODEF le 1er avril 2021 auprès de la Région Bretagne, à l’occasion du Comité de lignes Brocéliande-Vilaine-Golfe du Morbihan qui s’est tenu de façon dématérialisée entre le 22 mars et le 4 avril :

1°) Le CODEF  a adressé un courrier à la Région Bretagne le 24 octobre 2019 contenant des demandes ciblées d’amélioration de l’offre ferroviaire en gare de Redon.

Malgré une relance téléphonique de notre part en février 2020, aucune réponse ne nous est parvenue à ce jour.

Le CODEF déplore cette absence de réponse, préjudiciable à la qualité des relations entre l’administration régionale et les usagers ou leurs représentants.

Quoiqu’il en soit, notre association d’usagers renouvelle – dans un contexte de compétition entre le train et la voiture résultant de la mise en service cette année de la totalité de la 2×2 voies entre Rennes et Redon – sa demande concernant le comblement des creux de desserte pointés par elle dans sa lettre du 24 octobre 2019.

En particulier, quelles réponses entend apporter la Région Bretagne aux “trous” de desserte observés en soirée dans les circulations ferroviaire Rennes-Redon (absence de train entre 18h41 et 19h41) et Vannes-Redon (absence de train entre 18h05 et 19h07) ?

2°) Depuis le 2 février 2021, la SNCF a supprimé de manière provisoire, en raison de la crise sanitaire, les circulations du TGV au départ de la gare de Redon à 20h53 direction Paris et dans le sens inverse au départ de la gare de Redon à 22h04 direction Quimper.

Etant rappelé que la SNCF et la Région Bretagne ont conclu, durant l’été 2020, une convention prévoyant le maintien du trafic des TGV jusqu’en 2027 au-delà de Rennes, vers l’ouest de la Bretagne – qu’il s’agisse du nombre de TGV quotidiens ou des arrêts des TGV dans les villes moyennes – le CODEF souhaite connaître la date programmée de rétablissement de ces circulations TGV

3°) La gare de Redon constitue un carrefour ferroviaire important : outre la ligne TGV Paris Rennes Redon Quimper, la desserte ferroviaire vers Nantes y met en relation la Bretagne avec le littoral atlantique et la Vallée de la Loire.

Afin de rendre plus structurant encore l’axe ferroviaire Rennes-Nantes, le CODEF demande :

1) le renforcement des liaisons Rennes Redon et des Nantes Redon Quimper (et Brest)

2) en complément des trains directs, la mise en place de trains de maillage interrégional Rennes Nantes s’arrêtant au minimum à Redon et Savenay (pour, s’agissant de cette dernière gare, permettre les correspondances vers Saint-Nazaire et la presqu’île guérandaise)

A l’issue d’un Comité de lignes qui s’est tenu à Pornichet (44380) le 25 juin 2019, la Région Pays de la Loire a fait savoir pour sa part que, concernant la ligne Nantes-Redon-Rennes, des scenarii avec arrêts à Redon seront intégrés et étudiés dans le cadre de l'”Etude Mobilité” qu’elle a lancé en vue d’adopter un futur schéma directeur des déplacements.

Comment, de son côté, la Région Bretagne entend-elle travailler au développement de la relation Nantes-Rennes passant par Redon ?

Le fait-elle en liaison avec la Région Pays de la Loire ?

Quelle est sa position par rapport aux demandes ci-dessus du CODEF ?

4°) Malgré une relance par mail du 21 octobre 2020, le CODEF est toujours en attente d’une réponse concernant :

1) la date de réouverture de la boutique HUBIZ de la gare de Redon dont le Directeur territorial SNCF Gares & Connexions nous assurait par courriel du 22 juillet 2020 qu’elle n’était pas a priori en risque de fermeture définitive

 et 2) la date d’installation du WIFI en gare de Redon

Il s’agit là de 2 éléments majeurs d’attractivité du Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) de Redon

Laisser un commentaire