Officialisation du futur accès en train pour l’aéroport de Nantes-Atlantique

Le vent tourne pour les trains, dirait-on dans la région Pays de la Loire. Nous sommes un peu hors sujet par rapport à la double voie ferrée Nantes-Bordeaux mais nous n’en sommes pas loin.

Hier, donc, le conseil régional, Nantes métropole et l’Etat ont annoncé qu’une halte ferroviaire serait créée sur la ligne Nantes/Saint-Gilles-Croix-de-Vie et Nantes/Pornic pour desservir l’aéroport de Nantes-Atlantique. Cela au terme de deux années d’étude. Il leur a donc fallu deux ans pour reconnaître la bizarrerie d’une situation où les TER passent en bout de piste et même devant l’aéroport sans s’y arrêter ! Il faut dire qu’à Nantes depuis 40 ans il ne fallait rien faire qui puisse conforter l’aéroport actuel. Et qui puisse donc faire de l’ombre au projet Notre Dame des Landes aujourd’hui écarté. 

Jusqu’à présent l’aéroport n’est desservi que par une navette et un bus noyés dans les embouteillages. Pas fiable du tout donc lorsqu’il s’agit ensuite de se rendre à la gare pour prendre un train. La durée en TER sera de 13 minutes avec des fréquences que la région envisage à la demi-heure. La mise en service ne devrait intervenir que dans 5 ou 6 ans, c’est-à-dire à peu près en même temps que la fin des travaux d’aménagement et d’agrandissement de l’aéroport.

La création de cette halte devrait coûter entre 10 et 15 millions d’euros (selon le sénateur Retailleau). 

Et dire qu’il était question jusqu’en 2016 de créer rien de moins qu’une LGV pour desservir le futur aéroport de NDDL !

Laisser un commentaire