De nouvelles cartes de réduction SNCF vraiment plus simples ?

Vous trouverez ci-dessous le communiqué du 25 mars 2019 par lequel la FNAUT commente les nouvelles cartes de réduction de la SNCF en vigueur à partir du 9 mai prochain :

Intervention du CODEF au Comité de lignes du 26 février 2019

Voici le contenu de l’intervention de Jean-Luc LE BARON, Président du CODEF, lors du Comité de lignes Vilaine Golfe du Morbihan Brocéliande qui s’est tenu à Redon le 26.02.2019 :

Prise de parole lors du CDL par M. Gérard LAHELLEC, Vice-Président de la Région Bretagne chargé des transports et des mobilités

” Monsieur le Vice-Président,

Lors du dernier Comité de lignes qui s’était tenu à Guichen le 24 avril 2017, vous aviez indiqué que les nouveaux horaires mis en place suite à l’arrivée de la ligne à grande vitesse n’étaient pas la fin de l’histoire et que vous et vos services chercheraient à améliorer ceux-ci dans le futur.

Alors, près de 2 ans après le réaménagement complet des horaires, il convient à notre avis d’en faire le bilan et de rechercher, par voie de concertation, des solutions d’amélioration des grilles horaires.

Nous nous félicitons et nous remercions la Région Bretagne et la SNCF pour le raccourcissement du temps de trajet sur les lignes Redon-Rennes et Redon-Vannes en raison de l’achèvement des travaux de signalisation. Par contre, force est de constater qu’il y a eu en 2017 une baisse de la fréquentation voyageurs en gare de Redon que nous déplorons (baisse également constatée la même année en gare d’Auray).

La cause de cette baisse de la fréquentation est clairement l’inadaptation de l’offre SNCF aux besoins des voyageurs.

Or, malgré tous nos écrits tirant la sonnette d’alarme, ces horaires ont cependant été reconduits, à quelques minutes près, en 2018 et au premier semestre 2019.

Ces horaires se caractérisent par des gros creux de desserte d’une heure et plus en matinée et en soirée, cependant qu’il existe des trains qui se succèdent à quelques minutes d’intervalle à d’autres moments de la journée. Pour illustrer cette dernière affirmation, on a ainsi 8 trains dans le sens Redon-Vannes entre 17h08 et 19h25 puis plus aucun train sur le même parcours entre 19h25 et 20h25.

Concernant l’offre insuffisante ou du moins mal ciblée, nous avons identifié 3 creux de desserte d’une heure chacun environ aux heures de pointe. Nous renouvelons, dans le cadre d’une approche constructive et en nous appuyant sur les observations des usagers que nous avons consulté à nouveau tout récemment, notre demande de mise en place de circulations de trains susceptibles de combler ces trous de desserte. Ceux-ci sont les suivants :

1°) absence de train le matin dans le sens Redon-Rennes entre 6h35 et 7h21, ce dernier train n’arrivant qu’à 7h56 en gare de Rennes, ce qui est tardif pour une embauche à 8h00 ;

2°) absence de train le soir dans le sens du retour entre Rennes et Redon entre 18h40 et 19h40. Or, il existe des travailleurs (employés de commerces, employés du milieu hospitalier et médical, professions libérales, etc…) qui finissent leur journée tardivement (à titre d’information, avant la mise en place de la LGV, ces travailleurs pouvaient emprunter un TGV à 19h01 en gare de Rennes) ;

3°) absence de train dans le sens Vannes-Redon le soir entre 18h04 et 19h07 car le TER de 18h04 est là aussi trop tôt pour certains salariés surtout lorsque leur lieu de travail se situe en périphérie de Vannes.

Il est d’autant plus urgent de combler ces creux d’offre que la compétition avec la voiture est importante. Cette concurrence sera encore plus forte lorsque la 2×2 voies entre Rennes et Redon sera entièrement terminée d’ici 2021.

Par ailleurs, le samedi, nous constatons qu’il n’y a aucun train entre 7h31 et 10h53 pour aller de Redon à Rennes. De même, pour se rendre de Redon à Vannes, il n’existe que 2 trains : l’un à 8h23, l’autre à 10h23. Or, je rappelle que certaines personnes travaillent le samedi et le droit à la mobilité doit pouvoir s’exercer pour elles sans qu’elles soient obligées de se déplacer en voiture.

Enfin, et c’est un phénomène nouveau, à certaines heures de la journée, plus aucun train ne s’arrête en gare de Redon. Il existe notamment un effondrement de la fréquentation des voyageurs dans le créneau horaire 13h-16h30. L’explication réside notamment dans le fait que les correspondances ne s’effectuent plus en gare de Redon sur les parcours en TER Rennes-Nantes et Nantes-Rennes. En effet, les régions Bretagne et Pays de la Loire ont décidé de multiplier les liaisons directes Nantes-Rennes et Rennes-Nantes sans passer par Redon.

Quoiqu’il en soit, nous continuons à demander le renforcement des liaisons Nantes Redon Quimper (et Brest), ainsi qu’un train de maillage interrégional Rennes-Redon-Savenay-Nantes, avec des correspondances à Savenay vers Saint-Nazaire.

A ce propos, Monsieur le Vice-Président, pouvez vous nous confirmer que l’offre de déplacement vers Redon pourrait être augmentée à l’issue des réflexions que mènent ensemble les Régions Bretagne et Pays de la Loire sur l’accès et les liaisons entre ces régions ?

En matière de services en gare, il existe un gros point noir avec le mouvement actuel de réduction des horaires d’ouverture, voire la fermeture de certains guichets. Ainsi, d’ores et déjà, les guichets sont fermés au public le dimanche toute la journée en gare de Redon.

Nous estimons pour notre part que l’amplitude d’ouverture des guichets en gare doit être maximale. Il y a et il y aura toujours des personnes qui n’utiliseront pas Internet, y compris par choix délibéré.

Quelle est la position de la Région Bretagne sur ce sujet ?

Enfin, en dernier lieu, nous avons une demande spécifique à porter auprès de SNCF Gares & Connexions, en lien avec Redon Agglomération et la Ville de Redon. Nous souhaitons en effet que soit mis en place dans les meilleurs délais un accès au Wifi gratuit en gare de Redon car nous estimons qu’il s’agit là d’un des facteurs majeurs d’amélioration de l’attractivité du PEM de Redon.

Merci “.