Modernisation Rennes-Redon : ce qui a été accompli

Avant le projet de modernisation à horizon 2030 de la ligne Rennes-Nantes par Redon inscrit dans l’actuel projet de loi d’orientation sur les mobilités, le CODEF souhaite vous présenter un article du site railpassion.fr du 12 décembre 2018, dans lequel sont évoqués notamment les travaux de modernisation récemment effectués concernant la liaison Rennes-Redon. Bonne lecture !

“Cette rocade à double voie de 71 km se développe dans les départements d’Ille-et-Vilaine et de la Loire-Atlantique. À l’entrée de Redon, elle se raccorde à la ligne de Bretagne sud joignant Savenay à Quimper. Elle comporte deux tunnels (La Trotinais 178 m et Corbinières 636 m) et cinq viaducs. Son électrification sous courant monophasé 25 kV a été réalisée le 10 septembre 1991 et sa signalisation modernisée un an auparavant, avec introduction du BAPR à la place du BMU. Parcourue par des TGV Paris – Quimper, des TER Rennes – Lorient – Quimper, Rennes – Nantes et des trains de fret, elle était jusqu’ici parcourable à 160 km/h sur 26 km. D’importants travaux de renouvellement de voie ont eu lieu en 2014-2015 avec modification des courbes. Afin d’améliorer le débit, le BAL a été substitué par étapes au BAPR. L’opération s’est achevée cet été, ce qui a autorisé des relèvements de 140 à 160 km/h du Km 388 au Km 396,5 et du Km 421,6 au Km 426, et de 150 à 160 du Km 426 au Km 442. Au total, le plafond de 160 km/h est atteint maintenant sur 55 km, soit 77 % du parcours total. Dès lors, le trajet des TGV gagne 2 min et celui des TER 7 min. La trame de ces derniers a parallèlement été renforcée passant de 19 à 25 dont 12 périurbains terminus Messac, plus 10 de Rennes à Nantes au lieu de huit.

Communiqué de la FNAUT du 12 décembre 2018 – Déplacements dans les zones périurbaines et rurales

Vous trouverez ci-dessous, en cliquant sur le lien ou la vignette, le communiqué de presse du 12 décembre 2018 par lequel la FNAUT donne son point de vue sur l’impact des décisions gouvernementales récentes concernant les déplacements dans les zones périurbaines et rurales. La FNAUT propose également des solutions.

Dossier de presse – Analyse de la loi d’orientation des mobilités (LOM) par la FNAUT

Dans son dossier de presse du 7 décembre 2018 ci-dessous, la FNAUT analyse le projet de Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) : une mobilité propre sans report modal est-elle possible ?

Le projet de Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) a été transmis par le gouvernement au Conseil d’Etat. Son ambition est de mettre à jour nos politiques de mobilité pour mieux répondre aux défis actuels (transition écologique, lutte contre les inégalités face à la mobilité, inadaptation des infrastructures aux besoins) et accélérer l’émergence d’offres nouvelles (nouvelles mobilités, numérique, initiative privée et locale).

L’article 22 ter de la LOM concernant le péage urbain a finalement été retiré sous la pression des gilets jaunes. Dans ce dossier de presse, la FNAUT réaffirme cependant l’intérêt du péage urbain, une innovation nécessaire selon elle.

dossier de presse de la fnaut du 7.12.2018 – lom et péage urbain