Redon, un carrefour ferroviaire à conforter

Vous trouverez ci-dessous le texte ainsi que le scan de l’article publié, en lien avec la FNAUT des Pays de la Loire, dans la revue “la Vie du Rail Magazine” du mois de mai 2018. Bonne lecture !

  

Redon, un carrefour ferroviaire à conforter :

La gare de Redon est une plateforme d’échanges unique en Bretagne : outre la ligne TGV Paris Rennes Redon Quimper, la desserte ferroviaire vers Nantes y met en relation la Bretagne avec le littoral atlantique et  la vallée de la Loire.

Mais cet atout ne doit pas devenir un handicap du fait de la saturation des sillons et de la réduction des arrêts.

En effet circulent sur le tronçon Rennes Redon des trains à usages divers (TGV, TER…) dont beaucoup ne s’arrêtent pas ou plus en gare de Redon.

De plus sur l’axe Rennes Nantes, au second semestre 2017, le nombre de liaisons en comptant les deux sens a été porté de 13 (dont 3 avec arrêt en gare de Redon) à 19 liaisons désormais toutes directes donc “shuntant” la gare de Redon.

En conséquence, nous demandons expressément aux Régions Bretagne et Pays de la Loire, autorités organisatrices des transports, de mettre en pratique les principes suivants :

– un arrêt en gare de Redon toutes les demi-heures aux heures de pointe de matinée et de soirée, pour accéder à Rennes.

– le respect d’une distance maximum de 30 kilomètres pour accéder à partir de son domicile aux trains rapides.

Ceci nécessite :

  • Le renforcement des liaisons Rennes Redon et des Nantes Redon Quimper (et Brest) ;
  • en complément des trains directs, la mise en place de trains de maillage interrégional Rennes Nantes s’arrêtant au minimum à Redon et Savenay (pour, s’agissant de cette dernière gare, correspondre avec la région nazairienne et avec les omnibus Savenay Nantes).

 

codef-redon@laposte.net    Comité de Défense et de Promotion de la Desserte ferroviaire de Redon et du Pays de Redon