Histoire croquignolesque

CODEF

Comité de Défense et de Promotion de la Desserte Ferroviaire de Redon et du Pays de Redon

codef-redon@laposte.net          UN TRAIN NE PEUT PAS EN DOUBLER UN AUTRE ET POURTANT,…

Le CODEF propose l’exercice mathématique suivant, qui est tiré d’un fait authentique vécu vendredi dernier 1er décembre par deux voyageurs SNCF de REDON :

Énoncé du problème :

A et E doivent se rendre de REDON à RENNES pour assister à une même réunion qui débute à 9h30 et se déroule dans une salle à 5 minutes de la gare de RENNES.

A, par prudence, décide de prendre le train de 8h06 dont l’arrivée est prévue en gare de RENNES à 8h59.

E, confiant dans la ponctualité de la SNCF, opte pour le train dont le départ est prévu à 8h36 et l’arrivée à 9h23.

Or, lorsque A monte dans le train (voie D), on lui annonce un départ retardé. Pour E (train voie A), même annonce.

Finalement :

E arrive en gare de RENNES à 9h40

A arrive en gare de RENNES à 9h50

Questions :

1°) Quelle durée s’est écoulée entre la montée dans le train, et la descente :

1) pour A, 2) pour E ?

2°) Avec quel temps de retard A et E sont-ils arrivés à la réunion qui débutait à 9h30 ?

3°) comment le train de 8h36 a-t-il pu doubler le train de 8h06 parti le premier?

  • dans le tunnel des Corbinières (l’obscurité aidant) ?

  • à la gare de GUIPRY-MESSAC (où le premier train a stationné) ?

Nous laissons nos amis internautes résoudre à fond de train ou pas cet exercice, qui montre que décidément,  » avec la SNCF tout est possible ! « .

Solution de l’exercice, trouvée par chacun d’entre vous :

  • le voyageur A, parti le premier (départ initial prévu à 8h06 en gare de Redon pour Rennes) a passé 1h44 dans le train !
  • le voyageur E (départ initial prévu à 8h36 pour Rennes) a passé 1h04 dans le train pour un parcours initialement prévu de 47 minutes

et les retards à la réunion programmée à 9h30 à Rennes ont été respectivement de 25 minutes pour A et 15 minutes pour E.

Enfin, concernant le fait que le train parti le dernier (8h36) de Redon soit arrivé à Rennes avant le train ayant quitté la gare de Redon à 8h06, si (selon l’expression) « un train peut en cacher un autre », en revanche un train ne peut pas en doubler un autre, y compris dans le tunnel des Corbinières ! !!!

 

 

Laisser un commentaire