Message adressé le 7.09.2017 à Nathalie JUSTON Directrice Régionale de la SNCF

Bonjour,
Voici ci-dessous le message que je viens d’adresser à Mme Nathalie JUSTON, la Directrice Régionale de la SNCF.
J’ai estimé, face à une situation qui se détériore s’agissant de l’exploitation des trains et
particulièrement des TER, devoir apporter un coup de semonce.
Cordialement, Jean-Luc LE BARON, président
Madame la Directrice Régionale,
Lors du reportage diffusé le jeudi 7 septembre au journal de 19 heures de France 3 Bretagne
concernant les “horaires de la colère”, le représentant de la SNCF a indiqué que les “clients”
devaient “comprendre l’intérêt des nouveaux horaires “des TER, mis au point par des analystes de la mobilité…
Nous ne reviendrons pas, du moins ce jour, sur la diminution incontestable de l’offre de trains ainsi que sur les horaires inadaptés aux besoins des usagers, qui font que des trous de desserte d’une heure existent en matinée et en soirée, notamment sur les axes REDON-RENNES et REDON-VANNES,
cependant qu’il existe des trains qui circulent à quelques minutes d’intervalle. Comprenne qui pourra !
Non, ce qui m’amène aujourd’hui vers vous, ce sont les manquements répétés aux obligations de service de la part de SNCF puisque :
– pas plus tard qu’hier matin, les voyageurs du TER REDON-RENNES au départ de la gare de
REDON à 7h23 (qui, je vous le rappelle remplace à lui seul les anciens trains de 7h13 et 7h45) ont
dû voyager debout car une seule rame était mise en service;
– il m’a également été donné de constater que le TER au départ de la gare de VANNES à 17h10 était
régulièrement bondé et que des personnes devaient fréquemment voyager debout dans ce train;
– le TER REDON-RENNES du dimanche soir au départ de la gare de REDON à 20h24 qui achemine étudiants et scolaires était bondé également dimanche dernier 10 septembre, les gens
devant se pousser pour pouvoir y entrer. Là également, ne circulait qu’une seule rame, sachant par ailleurs qu’un TER a été supprimé après 19h le dimanche soir depuis les nouveaux horaires.
Cette liste n’est malheureusement pas exhaustive.
Moins de trains offerts à la circulation, et sur ceux qui restent, moins de rames : cherchez l’erreur!
Je vous demande instamment, au nom des usagers, déjà exaspérés par les nouveaux horaires, de faire cesser ces dysfonctionnements

qui posent également un grave problème de sécurité, à l’heure où de surcroît la mobilité du quotidien devrait constituer la préoccupation majeure de la SNCF

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame la Directrice Régionale, l’expression de mes sentiments distingués.
Jean-Luc LE BARON, Président du CODEF
Comité de Défense et de Promotion de la Desserte ferroviaire de REDON et du Pays de REDON

Laisser un commentaire