PRÉSENTATION DU CODEF

La gare de Redon avant travaux
La gare de Redon (PEM), après travaux
previous arrow
next arrow
Slider

Le Codef, premier défenseur de la gare de Redon, dès 1988.

Le Comité est devenu, au fil des revendications, un interlocuteur reconnu de la SNCF, puis de la Région Bretagne, chargées d’organiser la circulation des TER et TGV

Le Comité de Défense des Usagers et de Promotion de la gare :

    • Participe aux Comités de Lignes. Agit pour améliorer l’offre de proximité :
      Ligne Rennes-Redon-Vannes
      Ligne Nantes-Redon-St Saint-Nazaire
    • Agit pour améliorer l’offre nationale :
      Renforcer l’offre TGV vers Paris et de Paris – Améliorer les liaisons (via les trains Intercités) vers Bordeaux – Lyon…
    • Agit pour les services en gare : restauration rapide en gare, vente de journaux, taxis… Pour l’ouverture des guichets avec présence humaine. Pour le stationnement notamment automobile et l’accès en gare par tous moyens de transport (bus, voitures, vélos, à pied etc…)
    • Intervient auprès des instances régionales et nationales de la SNCF, auprès des Régions (Vice-Présidents et leurs services), auprès des acteurs politiques, économiques et sociaux locaux (cf le groupe de desserte ferroviaire), dans la presse écrite, radio et télé, avec les usagers et les associations.
  • Agit aussi  pour participer aux instances de concertation régionale (Comités de lignes des Régions Bretagne et Pays de la Loire – Clubs TGV). Participe et intervient dans les enquêtes publiques, les études préalables. Participe aux instances de concertation officielles locales (ex : Pôle d’Echanges Multimodal de la gare de Redon). Réalise des sondages, des comptages, etc.